Miséricorde

Sortie : 09/01/2011

Genre : Thiller scandinave

Éditeur : le livre de poche

Nombre de page: 526

96241892_242739390136922_53092938309173248_n

Résumé:

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ?
Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encres. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. 
Pour eux, pas de cold case...

"Un thriller puissant, dérangeant"
The Independant

"On y retrouve tout ce qu'adorent les fans du polar scandinave"

Mon avis: 

Un résumé alléchant, un auteur que je ne connais pas mais dont j’ai beaucoup entendu parlé et un confinement plus tard, j’ai enfin lu le premier né de Jussi Adler-Olsen ! 

J’en attendais beaucoup vu la réputation de son auteur et j’ai été déçue sur certains points, et beaucoup moins sur d’autres ! Lecture mitigée mais très positive puisque j’ai passé un agréable moment avec Carl Mørck et Assad. 

En voilà un bien original vice-commissaire, Carl Mørck. Un vice-commissaire que personne ne semble apprécier, qui a un fort caractère et une grande gueule pour se faire entendre. Seulement son raisonnement de flic est splendide et malgré ses vociférations, le reste des enquêteurs fait souvent appel à lui pour un peu d’aide (bon, il met un peu son nez partout également). 

Retranché au sous-sol du commissariat, au QG du département V qui venait d’être créé, il m’a fait de la peine. Rejeté de tous, encore traumatisé de la perte de son collègue, envoyé dans un sous-sol, il m’a vraiment fait de la peine, parce qu’il ne semble pas heureux. On le sent seul, tourmenté et son sale caractère semble lui servir de bouclier, de masque. La venue d’Assad, apporte un peu de gaieté dans cet univers morne. Il va donner un coup de booste à Mørck qui va enfin enquêter pour notre plus grand plaisir. 

Alors que les recherches s’enchainent, le récit devient à mon goût beaucoup plus dynamique, il n’y a pas de blanc ou d’ennui et c’est un bon point. Seulement je n’ai pas retrouvé ce suspens qui nous fait dire « encore un chapitre et je vais au lit », j’ai pu arrêter ma lecture et la reprendre plus tard sans problème. 

Jussi Adler-Olsen a une écriture qui attise la curiosité de son lecteur, ses récits sont prenants il n’y a aucun doute là-dessus, mais il n’est pas entré dans le domaine du suspense total à mon sens et c’est un peu dommage. Cependant, je garde en tête que c’est le premier livre du Département V, que peut-être il cherche quel ton donné à cette série et que ce suspense arrivera plus tard. Je vous dirai ça dans l’article sur Profanation que je suis en train de lire (tome 2 des enquêtes du Département V). L’alternance du passé et du présent participe à ce dynamisme dans l’histoire qui est très bien ficelée. Je n’ai vu aucune incohérence, les faits sont précis sans l’être de trop donc c’est vraiment très positif ! 

J’ai hâte de finir la suite, Profanation, pour voir l’évolution du duo mais également si il a plus de suspense, si on rentre vraiment dans les thrillers trash comme je les aime ! 

Envie de découvrir Miséricorde ? C'est par que ça se passe ! 

 

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide

Expédition & Livraison rapide

Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,